Tourner un reportage (freelance)

Notre entreprise basée dans les Yvelines (78) peut se déplacer partout en France, afin de tourner un reportage dans votre entreprise.

Reportage qu’est ce que c’est ?

Un reportage est l’action de recueillir des nouvelles pour en rendre compte dans un journal ; résultant de cette action.

Quel est le processus pour pouvoir tourner un  reportage ?

Pour pouvoir tourner un reportage, il y’a plusieurs étapes permettant de faire un reportage de qualité.

Identifier votre sujet, l’objectif du reportage et sa durée.

Tout d’abord, vous devez poser ces questions ci : Sur quoi ou sur qui réalisez-vous votre reportage ? Quel en est l’objectif ? Quels sont les éléments essentiels que vous souhaitez y retrouver ?

Lister tous ces points vous permettra de débuter la réalisation avec des idées claires et précises, aussi poser vous la question de savoir si le reportage est-il destiné à une diffusion web, une projection en salle, ou sur un écran TV ? Cela pourrait modifier, ou non vos choix de matériel, de format vidéo, de tournage et de montage.

De même vous devez vous  poser cette question : mon reportage doit durer 2, 4, 6 minutes ou plus ?

Cela influencera obligatoirement la quantité de rushs et d’interviews que vous devriez ramener. Réfléchir aussi à la construction de son reportage en amont et à son minutage permet d’identifier plus facilement les besoins lors du tournage. 

Prendre contact avec votre interlocuteur, repérer les lieux, et organiser le tournage.

Vous devez rencontrer au préalable, chaque personne que vous allez devoir interviewée.

Lui exposer clairement vos objectifs et vos besoins. Savoir de combien de temps il disposera pour s’exprimer, et à qui le reportage s’adressera ce qui permettra à votre interlocuteur d’adapter son discours. Cependant, ne fournissez pas à ces personnes  vos questions à l’avance car l’interview doit restée « spontanée ».

 Le repérage vous permettra d’identifier les avantages et les inconvénients des lieux tel que : espace, lumière, ambiance sonore, afin de prévoir ainsi le matériel supplémentaire nécessaire et de mieux planifier votre tournage. A l’issue du repérage, vous devez être capable de lister où, avec qui, quand, comment et en combien de temps vous allez devoir tourner votre reportage, tous ces paramètres sont à prendre en compte.

NB : Il est même préférable que vous vous fassiez un « plan de travail » avec un planning approximatif, vos questions, les images à ne pas oublier. 

Préparer son matériel pour le tournage du reportage

Votre unité de tournage se compose, au minimum, de :

–          caméra, batteries, alimentation secteur

–          trépied, semelle

–          micro-cravate, rallonge de fil micro

–          casque d’écoute

–          carte-mémoire (si pas de disque dur interne à la caméra)

Le matériel pour le reportage peut avoir comme compléments :

–          valise lumière (projecteurs, trépieds et rallonges électriques)

–          micro supplémentaire, perche ou pied de micro

 Toujours Vérifier que vos batteries sont chargées, que vos cartes-mémoire ont un espace libre suffisant, et que tout fonctionne correctement et ce pour le bon déroulement du tournage.

Tourner votre reportage

Votre manière de tourner votre reportage dépendra bien sûr du sujet que vous allez traiter. Pour certains, vous aurez la possibilité de diriger les choses, de « mettre en scène ». Pour d’autres, vous serez juste suiveurs de l’action, et devriez tourner vos images « sur le vif ». Les deux situations impliquent de la méthode et de la maitrise.

C’est très important de Suivre son plan de travail afin de ne rien oublier. Commencez par faire quelques plans d’ambiance pour que vous vous imprégniez de votre sujet, et pour que vos interlocuteurs s’habituent à votre présence et à celle de la caméra. Une fois que vous avez une bonne partie de vos plans, ne tardez pas trop à réaliser vos interviews. Parce qu’en fonction de ce qui aura été dit lors de ces entretiens, d’autres plans vous viendront certainement à l’esprit et seront nécessaires pour mieux illustrer les propos. Ménagez-vous donc du temps pour après les interviews.

Pensez à toutes les règles de tournage que vous avez apprises dans vos formations (règles des tiers, règles des 180°, champs/contre-champs,…) et toujours  vérifiez régulièrement tous vos réglages de caméra (balance des blancs, mise au point, exposition). N’hésitez pas à refaire un plan au moindre doute.

Gardez toujours à l’esprit le montage, comment vous allez organiser et relier ces différents plans pour fabriquer votre reportage. Cela vous aidera à savoir quoi tourner et comment, et à faire suffisamment de plans de coupe et de plans d’illustration.

Quel est le temps imparti pour un reportage ?

Bien qu’il n’existe pas de règle précise, sachez que pour un reportage de 2 minutes, il vous faut environ 15 minutes de rushs (images brutes), et 8 à 10 minutes d’interviews, pour avoir du choix et de la souplesse au montage.

Quels sont les étapes nécessaires au derushage ?

Ici l’interviewer doit repérer les plans clés reconstituant les étapes du plan de montage et le temps fort du reportage

  • visionner tous les plans et ne retenir que ce qui est pertinent et en accord avec le sujet et le reportage : la situation, les images, l’ambiance, l’interview et les sons clés
  • ici il doit identifier chaque plan en fonction d’un ou plusieurs mots clés en relevant son contenu, ses caractéristiques comme par exemple : la valeur des plans, le lieu, les protagonistes et le thème
  • grâce à 02 codes noter l’adresse des plans : celui qui concerne la première image et celui qui concerne la dernière image
  • identifier le « chutier » après avoir stocker les plans choisis
  • organiser le « chutier » en regroupant les familles de plans

Famille de plans : qu’est ce que C’est ?

Parfois, le tournage d’un reportage s’organise autour d’une situation, dans un lieu et a un moment donnée. Respecter l’unité d’action, de temps ou de lieu est souvent clé pour la construction d’un reportage.

Quel est le fil conducteur qui guide le téléspectateur lors du reportage ?

Il peut se présenter de différentes façons :

  • Un motif visuel ou sonore qui revient tout au long du reportage
  • Soit un objet ou une personne qui servira de fil conducteur
  • Décrire un processus ou une filière qui sera porté par des séquences bien découpées
  • Une chronologie, un itinéraire, une démonstration détaillée par des repères visuels ou sonores

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.